Ne manquez pas votre prochain rendez-vous médical sous risque d’une amende de 5 euros

Face à une augmentation alarmante du nombre de rendez-vous médicaux non honorés, le gouvernement français a pris une mesure radicale.

Introduction de la « taxe lapin » par le gouvernement #

Dès l’automne, les patients qui ne se présentent pas à leurs consultations médicales sans prévenir au moins 24 heures à l’avance seront soumis à une amende de 5 euros. Cette initiative, surnommée « taxe lapin », vise à dissuader les absences injustifiées et à optimiser le temps des soignants.

L’annonce a été faite par Gabriel Attal, qui a souligné l’ampleur du problème : entre 20 et 30 millions de consultations se perdent chaque année à cause de ces absences. L’amende sera directement reversée au praticien lésé, dans le but de compenser partiellement la perte occasionnée.

Les mesures complémentaires pour améliorer l’accès aux soins #

Outre la « taxe lapin », le gouvernement a dévoilé tout un arsenal de mesures visant à alléger le système de soins français actuellement sous pression. Parmi ces mesures, l’élargissement des prérogatives des pharmaciens et des opticiens, qui pourront désormais prescrire certains traitements sans ordonnance ou ajuster des verres correcteurs sans consultation préalable chez l’ophtalmologiste. Cette nouveauté est destinée à simplifier le parcours de soin pour les patients et à désengorger les salles d’attente des médecins généralistes et spécialistes.

À lire Voici les invités sensationnels du 21 avril 2024 chez Laurent Delahousse qui vous éblouiront

De surcroît, le gouvernement teste l’accès au kinésithérapeute sans ordonnance dans 13 départements, en vue d’une éventuelle généralisation. Cette mesure vise à rendre les soins de kinésithérapie plus accessibles et à anticiper les besoins croissants de la population en matière de rééducation et de soins de support.

Un plan ambitieux pour former plus de médecins #

Reconnaissant qu’une augmentation de l’offre de soins est nécessaire pour faire face à la demande grandissante, Gabriel Attal a annoncé des mesures visant à augmenter significativement le nombre de médecins formés en France. Le nombre de places en faculté de médecine connaîtra ainsi une hausse considérable, passant de 8 150 en 2017 à 12 000 en 2025, et même à 16 000 en 2027. Cela représente un investissement majeur dans l’éducation médicale et une vision à long terme pour améliorer l’accès aux soins.

En parallèle, des efforts seront déployés pour optimiser les services de garde médicale, avec pour objectif de garantir à chaque citoyen un accès à un médecin dans un rayon de 30 minutes, quel que soit le moment du jour ou de la nuit. Cette initiative nécessitera une coordination renforcée entre les différents professionnels de santé et pourrait inclure l’élargissement des obligations de garde à de nouvelles catégories de soignants.

Liste des mesures annoncées :

  • Amende de 5 euros pour les rendez-vous non honorés.
  • Prescription d’antibiotiques par les pharmaciens pour certaines infections.
  • Ajustement des verres de lunettes par les opticiens sans consultation chez l’ophtalmologiste.
  • Accès au kinésithérapeute sans ordonnance dans 13 départements.
  • Augmentation significative du nombre de médecins formés chaque année.
  • Optimisation des services de garde médicale pour garantir un accès 24/7.

FAQ:

  • Qu’est-ce que la « taxe lapin » ?
    Il s’agit d’une amende de 5 euros imposée aux patients qui manquent leur rendez-vous médical sans annuler 24 heures à l’avance.
  • Comment cette amende sera-t-elle utilisée ?
    L’amende sera reversée directement au praticien lésé pour compenser la perte.
  • Les pharmaciens peuvent-ils vraiment prescrire des antibiotiques ?
    Oui, le gouvernement a décidé de leur permettre de prescrire des antibiotiques pour certaines infections sans passer par un médecin.
  • Est-il nécessaire d’avoir une ordonnance pour aller chez le kiné ?
    Dans 13 départements tests, les patients pourront accéder aux soins de kinésithérapie sans ordonnance préalable.
  • Le nombre de médecins formés va-t-il vraiment augmenter ?
    Oui, le plan prévoit une augmentation significative des places en faculté de médecine, passant à 12 000 en 2025 et à 16 000 en 2027.

Congo Politis est édité de façon indépendante. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités :