Descente spectaculaire: Un réseau go-fast démantelé avec une saisie énorme de drogues et d’argent

Une opération combinée mettant en avant les efforts des autorités françaises et espagnoles a porté un coup dur à une organisation criminelle.

Une opération d’envergure pour démanteler le trafic #

À travers une mission conjointe orchestrée par Europol, le début mars a vu le démantèlement d’une structure dédiée aux go-fast, un mode de trafic à grande vitesse. Ces véhicules, spécialement aménagés pour le transport de drogue, parcouraient le chemin entre l’Espagne et la France.

Lors de cette opération, d’importantes saisies ont été réalisées. Les autorités ont mis la main sur 1.300 kilos de haschisch, majoritairement interceptés en France, 38 kilos de marijuana, trois kilos de cocaïne, deux armes à feu, des munitions et 56.000 euros en liquide. Un véhicule, préalablement volé, a également été récupéré, illustrant la méthodologie complexe employée par la bande.

Les acteurs clés du réseau #

Le bilan de cette intervention est notable avec l’arrestation de neuf individus, dont huit en France et un en Espagne. Ces arrestations ont été possibles grâce à une série de perquisitions à Vélez-Málaga, Montemayor, Aznalcázar, et Llers, ainsi qu’à Perpignan en France. Ce véhicule récupéré à Perpignan a été crucial, permettant aux enquêteurs de dérouler le fil de l’organisation et d’identifier les principaux acteurs.

À lire Voici les invités sensationnels du 21 avril 2024 chez Laurent Delahousse qui vous éblouiront

Dans le réseau dense de la criminalité organisée, les individus arrêtés à Perpignan jouaient un rôle clé dans la logistique et la sécurité du trafic. Ils étaient chargés de la récupération des véhicules volés, de la coordination du passage des frontières ainsi que de la distribution à différents clients en France, dévoilant ainsi une organisation bien huilée et répartie sur plusieurs régions.

Les ramifications du réseau #

Après le vol, les véhicules étaient chargés de stupéfiants et dissimulés dans une maison, prêts à entamer leur voyage vers la France. Les drogues partaient ensuite de la province de Cordoue, traversaient Llers en Catalogne, avant de franchir la frontière vers leur destination finale. Ce procédé, étape par étape, témoigne de la sophistication et de la planification minutieuse du trafic.

Les ramifications de ce réseau s’étendaient bien au-delà des individus directement impliqués, touchant diverses régions et nécessitant une coordination sans faille. Le démantèlement de cette organisation souligne l’importance de la collaboration internationale dans la lutte contre le trafic de drogues et d’autres formes de criminalité organisée.

  • 1.300 kilos de haschisch saisis
  • 38 kilos de marijuana interceptés
  • 56.000 euros en liquide récupérés
  • Des véhicules volés utilisés pour le trafic
  • Une opération franco-espagnole sous l’égide d’Europol

FAQ:

  • Qu’est-ce qu’un go-fast?
    Un go-fast est une méthode de trafic de drogues qui utilise des véhicules à grande vitesse pour transporter les stupéfiants d’un point A à un point B, souvent à travers les frontières nationales.
  • Combien de personnes ont été arrêtées?
    Neuf personnes ont été arrêtées, huit en France et une en Espagne.
  • Quelles drogues ont été saisies?
    Les saisies comprennent 1.300 kilos de haschisch, 38 kilos de marijuana, et trois kilos de cocaïne.
  • Y a-t-il eu des saisies d’armes?
    Oui, deux armes à feu et des munitions ont été aussi saisies.
  • Comment les véhicules étaient-ils acquis?
    Les véhicules utilisés dans le trafic étaient volés avant d’être chargés de drogues.

Congo Politis est édité de façon indépendante. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités :