Décryptage : pourquoi Jeruto a-t-elle été exonérée de sanctions de dopage avant les JO 2024 ?

Norah Jeruto, athlète de steeple née au Kenya et naturalisée kazakhe, a connu une carrière impressionnante, ponctuée par un titre mondial en 2022.

Un parcours semé d’embûches #

Cependant, son parcours brillant a été obscurci par des accusations sérieuses de dopage.

En 2022, des tests sanguins ont soulevé des anomalies que Jeruto a expliquées par des problèmes de santé, notamment des ulcères d’estomac et une récente infection au Covid-19. Ces explications ont été suffisantes pour convaincre un tribunal disciplinaire de l’innocenter, lui permettant ainsi de continuer sa carrière.

Europe et Tunisie : entre arrangements diplomatiques et enjeux démocratiques, découvrez les dessous de leur relation

Une contestation à l’échelle internationale #

Malgré l’acquittement initial par le tribunal disciplinaire, l’organisme de gouvernance World Athletics a jugé nécessaire de faire appel, demandant une suspension de quatre ans pour Jeruto. Ils estimaient que les résultats anormaux des tests sanguins étaient indicatifs de dopage.

À lire Comment Sonelgaz façonne l’avenir énergétique de l’Afrique avec des projets ambitieux et innovants

Le Tribunal arbitral du sport, saisi de cette affaire, a finalement statué en faveur de Jeruto, rejetant l’appel de World Athletics et lui permettant de viser les Jeux Olympiques de Paris en 2024.

Les détails cruciaux du verdict #

L’absence de substances interdites détectées dans l’organisme de Jeruto a été un facteur déterminant dans la décision du tribunal. Il s’agissait plus d’une question d’interprétation des anomalies des échantillons de sang prélevés entre 2020 et 2021.

Découvrez comment ce pays du Sahel transforme l’échiquier mondial avec ses vastes réserves de lithium

Les experts n’ont pas réussi à prouver que ces anomalies étaient le résultat d’une infraction aux règlements antidopage, ce qui a joué en faveur de Jeruto, lui permettant de se préparer sereinement pour les prochains Jeux Olympiques.

Les points clés à retenir de cette affaire sont les suivants:

À lire Alerte santé : les AVC frappent de plus en plus les jeunes enfants en Afrique – Comment agir ?

  • Des résultats sanguins inattendus mais aucun signe de substance interdite.
  • Les explications médicales de Jeruto ont été jugées crédibles par les tribunaux.
  • L’impact potentiel des complications de santé, comme le Covid-19, sur les athlètes.

Cette affaire met en lumière les complexités inhérentes aux procédures antidopage et soulève des questions sur les défis auxquels les athlètes peuvent être confrontés en cas de problèmes médicaux imprévus. La décision finale soulage Jeruto mais continue d’alimenter le débat sur la justice et l’équité dans le sport de haut niveau.

Congo Politis est édité de façon indépendante. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités :

3 avis sur « Décryptage : pourquoi Jeruto a-t-elle été exonérée de sanctions de dopage avant les JO 2024 ? »

Partagez votre avis