Kenya : président Ruto propose des pourparlers sur la hausse des impôts, une réponse suffisante face à la colère des jeunes ?

Face à des milliers de jeunes Kényans déferlant dans les rues pour protester contre le projet de loi sur les finances publiques, le président William Ruto a annoncé son intention de dialoguer.

Le président Ruto face à la fronde populaire #

Ces manifestations, démarrées à Nairobi, ont vite gagné l’ensemble du territoire, portées par une jeunesse qui accuse le gouvernement de trahir sa promesse de réduction du coût de la vie.

Le gouvernement Ruto, quant à lui, défend bec et ongle son projet de nouvelles taxes, qu’il juge essentiel pour la relance de l’économie nationale. Le Kenya, confronté à un endettement massif, a enregistré une inflation de 5.1% en mai sur un an, aggravant les difficultés économiques des citoyens.

Comment le Bénin est devenu un acteur inattendu de la mode en Europe avec ses vêtements fabriqués localement

La violence et la répression, des ombres au tableau #

Même si la plupart des manifestations se sont déroulées pacifiquement, la réponse des autorités a parfois été moins que pacifique. Amnesty International et quatre autres groupes ont rapporté que la police anti-émeute avait violemment réprimé les rassemblements, avec une centaine de manifestants arrêtés et deux décès rapportés suite à des confrontations.

À lire Crise au Kenya : entre violences exacerbées et quête d’espoir, découvrez les enjeux actuels de ce pays africain

Ces actions répressives soulèvent des inquiétudes quant au respect des droits fondamentaux des citoyens par le gouvernement. La situation tendue continue de mettre en lumière les défis que Ruto doit relever, non seulement en matière économique mais aussi en termes de gouvernance démocratique.

Un appel à la grève nationale #

En réponse à l’appel de différents leaders de la protestation, un mouvement de grève nationale a été programmé pour le 25 juin. Cette décision marque un escalier dans les méthodes de protestation, signifiant que les pourparlers proposés par Ruto doivent se traduire par des actions concrètes pour apaiser la situation.

Les répercussions économiques et politiques du gisement d’uranium d’Imouraren au Niger

Les manifestants exigent une réponse publique à leur lettre de revendications avant de prendre part à toute discussion. Cette condition souligne la méfiance envers un gouvernement qu’ils perçoivent comme sourd à leurs préoccupations.

Voici quelques aspects clés des manifestations :

À lire Comment Sonelgaz façonne l’avenir énergétique de l’Afrique avec des projets ambitieux et innovants

  • Protestation initiée contre la hausse des taxes jugée excessive.
  • Manifestations largement jeunes et relayées sur les réseaux sociaux.
  • Violente répression des rassemblements par les forces de l’ordre.
  • Appel à une grève nationale pour augmenter la pression sur le gouvernement.

En définitive, les jours à venir seront cruciaux pour le Kenya. Les discussions entre le gouvernement et les représentants des manifestants pourraient déterminer non seulement l’avenir immédiat de la politique fiscale du pays, mais également la stabilité sociale et politique du Kenya dans un contexte économique déjà fragile.

Congo Politis est édité de façon indépendante. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités :

8 avis sur « Kenya : président Ruto propose des pourparlers sur la hausse des impôts, une réponse suffisante face à la colère des jeunes ? »

  1. Est-ce que quelqu’un sait si ces pourparlers vont être ouverts au public ou c’est encore des décisions derrière des portes fermées?

    Répondre

Partagez votre avis