Comment un petit accessoire dans votre voiture pourrait-il vider votre portefeuille?

Beaucoup d'automobilistes aiment personnaliser leur voiture avec différents accessoires.

Pourquoi certains accessoires de voiture peuvent coûter cher #

Parmi les favoris, les décorations pour rétroviseurs attirent l’attention. Disponibles presque partout, du classique désodorisant au simple objet décoratif, ils semblent anodins. Toutefois, ce geste apparemment inoffensif peut mener à des conséquences imprévues.

Il est vrai que ces accessoires sont vendus librement et peuvent donc paraître totalement légaux. Pourtant, leur présence sous le rétroviseur central n’est pas autorisée dans tous les pays, créant une zone grise pour les conducteurs.

La législation française sur ces accessoires #

En France, la loi n’est pas explicite concernant l’interdiction de ces ornements. Cela dit, les forces de l’ordre peuvent vous infliger une amende en se référant à l’article R412-6 du Code de la route. Cet article souligne que rien ne doit empêcher le conducteur d’avoir une vision claire de son environnement, impliquant indirectement ces petits objets décoratifs.

À lire La chasse incessante au mystère Dupont de Ligonnès: quand l’espoir rencontre la déception

Cela signifie que si un objet sur le rétroviseur central limite votre champ de vision, vous ne respectez pas la loi. Les conséquences peuvent être plus graves que ce que l’on pense, menant à des amendes ou des problèmes avec votre assurance.

Les risques liés aux assurances #

Les amendes pourraient être le moindre de vos soucis si vous êtes impliqué dans un accident avec un tel accessoire dans votre voiture. Les assurances scrutent les détails, et la présence d’objets non autorisés peut conduire à une révision de votre couverture.

Il est crucial de connaître ces règles, car en cas de contrôle routier ou d’accident, la présence d’un accessoire interdit sous le rétroviseur pourrait coûter une amende et affecter négativement votre assurance.

  • Personnaliser sa voiture semble inoffensif, mais peut mener à des amendes.
  • Les règles varient d’un pays à l’autre, rendant crucial de connaître les législations locales.
  • L’article R412-6 du Code de la route peut justifier une amende pour des accessoires blocant la vision.
  • En cas d’accident, les assurances peuvent réduire leur couverture si elles constatent la présence d’accessoires illégaux.

FAQ:

  • Quels types d’accessoires sont concernés par cette règle?
    Tout objet accroché au rétroviseur central pouvant obstruer la vision du conducteur.
  • Est-ce que tous les pays suivent cette règle?
    Non, la règlementation varie selon les pays. Il est important de se renseigner sur la législation locale.
  • Que dit l’article R412-6 du Code de la route?
    Il stipule que le champ de vision du conducteur ne doit pas être réduit, ce qui inclut les objets suspendus au rétroviseur.
  • Quel est le montant de l’amende pour une telle infraction en France?
    Elle peut aller jusqu’à 35 euros pour une infraction de deuxième classe.
  • Est-ce que ma couverture d’assurance peut être affectée?
    Oui, en cas d’accident, la présence d’accessoires illégaux peut amener votre assureur à revoir votre couverture.

Congo Politis est édité de façon indépendante. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités :